[tutoriel] sérigraphie à la maison (2) – méthode du fluide révélateur

[tutoriel] sérigraphie à la maison (2) – méthode du fluide révélateur
17 juin 2017 Sophie

Comme promis, voici le second tutoriel après celui de la méthode au pochoir. Aujourd’hui je vous propose une technique un petit peu plus compliquée : celle utilisant le fluide révélateur. 

Le principe de la sérigraphie au fluide révélateur 

Vous allez appliquer un premier produit qui va servir de « réserve » et qui empêchera le second produit de pénétrer dans toutes les mailles de l’écran. Votre dessin est réalisé au fluide révélateur, donc pas en négatif comme le pochoir. 

Le matériel 

Pour le matériel nécessaire à la sérigraphie en général, je vous renvoie au billet sur la sérigraphie au pochoir. 

tutoriel sérigraphie à la maison

Vous aurez donc besoin de 

  • Le fluide révélateur (drawing fluid en Anglais) : c’est joli comme nom, non ? Il en existe plusieurs marques, le mien vient de chez Daler Rowney, une marque plus connue pour son matériel de peinture et d’aquarelle. C’est un liquide visqueux bleu nuit qui sent un peu le poisson. 
  • Le bouche-pore (screen filler en Anglais) : beaucoup moins joli ce nom-là ! Le mien est aussi de chez Daler Rowney. C’est une pâte liquide un peu comme de la gouache, de couleur brique et qui sent plutôt les solvants. 
  • Un crayon à papier plutôt gras, de type B ou 2B
  • Un ou plusieurs pinceau(x)

Première étape : dessiner le motif

Avec le crayon à papier, soit vous dessinez directement sur le cadre soit vous transférez votre dessin. À ce stade, peu importe de quel côté du cadre vous dessinez, cela se verra de l’autre. Avec votre pinceau, repassez sur votre dessin au fluide révélateur. Si la couche est fine, on verra les traits de pinceau ; si la couche est épaisse, votre motif sera très visible. C’est donc à vous de choisir ! Si jamais vous faites une erreur dans votre dessin, vous pouvez nettoyer la zone délicatement à l’eau.

tutoriel sérigraphie à la maison

tutoriel sérigraphie à la maison

Ensuite, vous devez laisser sécher le fluide révélateur pendant quelques heures. Comme il reste brillant même lorsqu’il est sec, n’hésitez pas à toucher du doigt. Si ça ne colle plus, c’est que c’est sec et c’est donc le moment de passer à l’étape suivante.

tutoriel sérigraphie à la maison

le fluide révélateur est sec mais encore brillant

Deuxième étape : appliquer le bouche-pore

Versez le fluide en bande sur un côté du cadre, comme vous le feriez pour l’encre au moment d’imprimer. Avec votre racle, passez une fois sur toute la largeur du cadre. Il est important de faire une seule couche fine, sinon, le bouche-pore pourrait se poser aussi sur le fluide révélateur et bloquer ainsi certaines zones de votre dessin. Éventuellement, vous pouvez racler le surplus au moyen d’un plastique dur (comme une vieille carte de fidélité).

tutoriel sérigraphie à la maison

le fluide révélateur a « réservé » le motif

tutoriel sérigraphie à la maison

Nettoyez votre racle et laissez sécher, là aussi quelques heures. Eh oui, il faut être un peu plus patient qu’avec la méthode du pochoir !

Troisième étape : rincer l’écran

Lorsque le bouche-pore est bien sec, vous pouvez le rincer. Sous la douche ou en plein air, passez-le à l’eau sans frotter pour éliminer le fluide révélateur. Si jamais le fluide, qui est soluble dans l’eau, ne s’en va pas bien, vous pouvez l’aider en passant au doigt ou avec une vieille brosse à dents.

De nouveau, laissez sécher le cadre (c’est un jeu de patience).

tutoriel sérigraphie à la maison

tutoriel sérigraphie à la maison

Quatrième étape : l’impression

Une fois sec, traitez votre cadre comme s’il avait un pochoir. En fait, c’est exactement un pochoir, sauf qu’il n’est pas réalisé avec les mêmes matériaux. Mettez du ruban adhésif sur les côtés pour que l’encre ne passe pas à travers, puis procédez à votre impression comme indiqué dans le premier tutoriel.

tutoriel sérigraphie à la maison

Cinquième étape : le nettoyage

Si vous souhaitez juste nettoyer le cadre pour pouvoir utiliser de nouveau le motif, nettoyez-le simplement à l’eau comme indiqué dans le premier tutoriel. En revanche, si vous souhaitez récupérer votre cadre pour un nouveau motif, vous devrez mettre un peu de détergent. J’utilise simplement le produit nettoyant ménager de la supérette du coin : je vaporise quelques minutes puis je frotte avec une vieille brosse à ongles. Le spectacle à ce stade n’est pas très joli mais le cadre peut servir à nouveau !

tutoriel sérigraphie à la maison

Vaporiser du détergent sur le cadre et laisser agir quelques minutes

tutoriel sérigraphie à la maison

Quelle méthode choisir ? Pochoir ou fluide révélateur ?

Chaque technique a ses avantages et ses inconvénients : le pochoir est un peu plus facile à mettre en oeuvre mais le motif résistera moins à des utilisations répétées. Avec la méthode du fluide révélateur, vous mettrez plus de temps à obtenir votre cadre pour l’impression mais il pourra sans problème être utilisé des dizaines de fois. De plus, certains motifs sont beaucoup plus difficiles à réaliser au pochoir.

Voilà, vous connaissez maintenant deux méthodes complémentaires ; j’espère que ces deux tutoriels vous ont plu et surtout qu’ils vous ont donné envie d’essayer la sérigraphie ! N’hésitez pas à me montrer vos réalisations 🙂

Comments (2)

  1. anne 3 mois ll y a

    Merci pour ce second reportage, un vrai plaisir à lire.

    • Sophie 2 mois ll y a

      merci Anne ! Qui sait, peut-être te donnera t-il l’envie d’essayer 🙂

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*